Maison du peuple de Bruxelles

Musée du Capitalisme

Le premier musée du Capitalisme au monde arrive à Bruxelles…

Après Namur et Esperanzah en 2014, le Musée du Capitalisme débarque à Saint-Gilles le 13 février 2015 ! Un espace citoyen pour comprendre les origines du capitalisme, ses limites, ses espoirs et présenter quelques alternatives possibles.

En février 2014, au terme d’un travail de plus d’un an et demi, une équipe de quatorze bénévoles âgés de 25 à 32 ans issus d’horizons divers ouvrait à Namur le premier Musée du Capitalisme au monde. C’est peu dire que le succès rencontré fut au-delà de leurs attentes : plus de 400 personnes présentes à l’inauguration, des retombées médiatiques larges (RTBF radio et télé, L’Echo, RFI, Canal C, Arte Belgique,…), près de 80 visites guidées avec des groupes d’horizons divers (écoles secondaires, écoles supérieures, associations d’éducation permanente, syndicats, CPAS,…) et de nombreux visiteurs individuels. 

L’idée de créer un Musée peut paraître étonnante. Un livre ou un film documentaire aurait pu être une manière plus aisée d’aborder ce sujet. Mais un Musée leur a semblé une bonne manière de permettre aux citoyens de se réapproprier ce sujet. En effet, si le terme « capitalisme » est souvent utilisé, il reste peu expliqué. Beaucoup méconnaissent les mécanismes d’un système auquel ils prennent pourtant part quotidiennement. Outre le fait d’en connaître les origines, les espoirs et les limites, il s’agit de proposer également un espace de réflexion et de discussion sur le capitalisme et de présenter des alternatives existantes en Belgique. Tout cela est réalisé au moyen de vidéos, de textes, de mises en situation, de témoignages, et d’animations. En sortant du Musée, chaque visiteur aura, on l’espère, acquis les outils nécessaires pour s’affirmer au mieux dans sa citoyenneté.

Financée par des dons privés et par des subventions publiques, la présence du Musée du Capitalisme à Bruxelles est soutenue par le CPAS de Saint-Gilles et PAC (Présence et Action Culturelles).


Infos pratiques :
Ouverture de l’exposition du 14 février au 30 mai 2015 - Vernissage le vendredi 13 février à 18h30.
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h et le samedi de 10h à 18h.
Lieu : CPAS de Saint Gilles - Rue Fernand Bernier, 40 - 1060 Saint-Gilles
www.museeducapitalisme.org - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Prix d’entrée libre. Visites guidées sur demande. Musée bilingue.

Visites guidées et animées:

Sur réservation: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 0486/27.64.48 (Judith Van Parys)

Une visite dure au minimum 1h30 avec les animations. Idéalement, la visite se fait par groupe de 15-20 personnes.

Prix: Libre à partir de 2€ par personne (si le prix est un frein, contactez-nous via Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

En savoir plus...

Tribune 1 | De la nécessité de rebâtir une Maison du peuple à Bruxelles

De la nécessité de rebâtir une Maison du peuple à Bruxelles : de la Maison du peuple d’autrefois à la Maison du peuple virtuelle d’aujourd’hui

A l’heure où la crise que nous vivons pousse de plus en plus de citoyens dans la précarité, on se prend à rêver les plans d’une nouvelle Maison du peuple, fédératrice, facilitatrice de création de liens, de rencontres. Une maison à reconstruire sur les ruines des anciennes fondations tout en cherchant à la rendre contemporaine.

La Maison du peuple serait, comme au XIXe siècle, portée par sa coopérative. Haut lieu de solidarité entre ouvriers, la coopérative organisée au sein de la Maison du peuple avait  alors permis de faire baisser le coût de production du pain, et ainsi y donner accès à tous les ouvriers ! Pas étonnant dès lors que nous voyions refleurir ces modes d’organisation dans différents domaines tels que l’alimentation, les transports, l’habitat…

logo mdpv

En entrant dans la Maison du peuple, on trouverait des valves annonçant les événements, les activités dans lesquelles partager les valeurs de solidarité : ici une conférence, là, un film, un festival...

Derrière les valves, une large pièce s'ouvrirait sur une tribune, dont chaque coopérateur userait pour donner écho aux combats qu'il mène ou qu'il voudrait mener. Une gigantesque salle qui bouillonnerait d'idées.

Attenant à la tribune, un estaminet, le café de la Maison du peuple, où l'on prolonge les échanges et rêve le monde autour d'un verre. Un endroit propice à l’émergence de nouvelles initiatives.

Nous avons rêvé de faire revivre la Maison du peuple, car il n’existe plus, aujourd’hui, de lieu physique s’apparentant à cette description rêvée. Une maison dans laquelle seraient regroupées les associations progressistes, ainsi qu’un maximum d’initiatives citoyennes en émergence. Cette description rêvée nous l’avons traduite à l’heure d’aujourd’hui par la création d’une plateforme internet recréant les espaces traditionnels de la Maison du peuple. Car nous avons encore et toujours besoin de lieux de rencontre, de convivialité, de réflexion, d’émancipation, propices à l’aiguisement de l’esprit critique et à la naissance de nouvelles formes de solidarité.

A l'heure actuelle la Maison du peuple virtuelle compte sept coopérateurs: le Centre Communautaire Laïque Juif, le Collectif Formation Société, le GSARA, la Maison du livre, PAC Régionale de Bruxelles et ses locales, ProJeunes et l'Union des Progressistes Juifs de Belgique. Cependant la Maison du peuple virtuelle ne demande pas mieux que d'accueillir d'autres coopérateurs, de sorte que cette Maison rêvée devienne le terreau d'un nouveau monde plus solidaire.    

Jean Spinette, Président de la Régionale PAC de Bruxelles                                                                                               Pour télécharger la tribune en PDF

En savoir plus...

Exposition - Cinquante regards de femmes, regards croisés

 « 50 regards de femmes – regards croisés » est une exposition qui réunit 50 photos et témoignages de femmes marocaines ou d’origine marocaine aux personnalités,  âges, vécus et expériences diverses. Présence et Action Culturelles a souhaité ainsi mettre en lumière la pluralité des perspectives et des histoires d’immigrées ou d’enfants d’immigrés marocains, tout en en soulignant la spécificité du point de vue et du vécu féminins.

Les accords entre la Belgique et le Maroc faisant appel originairement aux travailleurs, l’immigration marocaine a d’abord été masculine, or nous voulions laisser la parole aux femmes et découvrir le point de vue des épouses,  des  filles, des mères, des femmes indépendantes, de celles nées en Belgique, de celles  venues seules ou en famille, de différentes régions du Maroc, d’Algérie, d’Espagne, d’Allemagne, de France, d’Italie, des années 60 à aujourd’hui. 

UNE EXPOSITION, UN LIVRET et un UN SITE INTERNET

Notre projet a donné forme aux témoignages récoltés à travers trois supports différents :

- L’exposition qui donne à voir les photos de regards faisant écho aux phrases marquantes des entretiens.

- Un livret accompagnant l’exposition dans lequel ont été regroupés par thématique des fragments de l’ensemble des entretiens.

- Le site internet sur lequel les photographies des regards sont aussi à voir. En cliquant sur chacune d’elles, vous pourrez être à l’écoute des voix et entendre les récits individuels.

En savoir plus...

Devenir coopérateur ?

 

new pac-tif     Logo-GSARA-oeil-rouge   logo cfsasbl   
 cclj    logo-maison-du-livre    logo-upjb  
 ProJeuneS logo web  sponsor logo region-bruxelles-capitale-200x200  

Contactez-nous !

 
 

 

Maison du Peuple de Bruxelles

Rue Lambert Crickx, 5
1070 Bruxelles
Tel: +32 2 535 79 22
Top of Page